Idée 5 : Programme de rotation des pistes pour les fins de semaine d’été

Un programme de rotation des pistes pour les fins de semaine d’été à l’aéroport Pearson pourrait offrir une diminution du bruit pour les résidents qui habitent près des pistes est et ouest durant des périodes prévisibles de faible trafic les fins de semaine d’été. L’analyse technique de l’idée 5 a révélé qu’un programme de rotation des pistes comprenant les pistes nord et sud n’était pas réalisable.

Les quartiers touchés constater une réduction importante du trafic aérien pendant les 13 fins de semaine, selon les besoins opérationnels et la capacité.

Mesure proposée

Nous avons proposé un programme de rotation des pistes pour les fins de semaine d’été à l’aéroport Pearson qui offre des périodes prévisibles de réduction du bruit aux résidents près des trajectoires d’approche finale et de départs des pistes est et ouest. Les résidents qui habitent dans les secteurs est et ouest dans la partie vent arrière n’ont pas bénéficié des avantages de ce programme.

Le programme :

  • est actif de mai à octobre (26 fins de semaine) lorsque les résidents sont à l’extérieur ou sont plus susceptibles d’ouvrir les fenêtres;
  • s’applique de 6 h 30 à 23 h 59, lorsque les heures de pistes préférentielles commencent;
  • présente un horaire fiable, avec une certitude allant jusqu’à 98 % (selon les données historiques sur le vent) quant aux fins de semaine auxquelles les résidents peuvent s’attendre à constater une réduction du bruit.

Raisons de cette proposition?

Voici les critères utilisés pour évaluer la viabilité du programme. Le programme doit :

  • respecter un horaire publié – le programme ne changerait d’horaire que lorsque les opérations doivent être modifiées en raison du vent, des conditions météorologiques ou de la disponibilité de la piste;
  • maintenir sa capacité de répondre aux exigences en matière de capacité en ce qui concerne les arrivées et les départs chaque heure;
  • respecter les valeurs et les principes directeurs établit conjointement avec la collectivité sur la façon dont nous gérons les impacts du bruit.

Un programme de rotation des pistes pour les fins de semaine d’été à l’aéroport Pearson pourrait offrir un repos aux résidents affectés par l’exploitation des pistes est et ouest et répondre à ce critère.

Les avantages et les répercussions

TCe programme profitera aux résidents qui vivent près des trajectoires d’approche finale et de départ des pistes est et ouest en leur offrant des périodes de repos prévisibles. Ce programme n’offrira pas de repos aux résidents qui vivent sous la partie de vent arrière des trajectoires de vol.

Le graphique ci-dessous indique comment ce programme fonctionnerait. Selon l’endroit où vous habitez, vous bénéficieriez d’un repos partiel pour une période allant jusqu’à 13 fins de semaine au cours de l’été.

Étant donné que le bruit des aéronefs serait redistribué uniformément entre les collectivités à l’est et à l’ouest de l’aéroport, certaines collectivités pourraient constater une augmentation ou une diminution des opérations au-dessus de leur maison pendant les 13 fins de semaine qui ne sont pas des fins de semaine de repos.

Exploitation vers l’ouest – Fins de semaine paires

Exploitation vers l’ouest – Fins de semaine impaires

Exploitation vers l’est – Fins de semaine paires

Exploitation vers l’est – Fins de semaine impaires

Nous appelons cela un repos partiel, parce que pendant certaines heures de la journée, il y a plus d’arrivées prévues que ce que la configuration de la piste peut supporter. Par exemple, disons que le taux d’arrivée qui peut être soutenu est de 44 atterrissages à l’heure, mais qu’il y a une heure pour laquelle on compte 48 arrivées.

Il faudrait décharger ces arrivées supplémentaires sur la piste utilisée pour les départs. Il en va de même pour les départs qui doivent être déchargés sur une piste d’arrivée. À ce titre, la collectivité qui bénéficie de l’alternance peut toujours constater des bruits occasionnels causés par les aéronefs, mais ce sera beaucoup moins important que le bruit constaté au cours d’une fin de semaine sans alternance.

Le graphique ci-dessous montre la répartition du trafic (arrivées et départs) pendant toute la période estivale (26 fins de semaine), en comparant la répartition réelle du trafic à partir de 2015 par rapport à la répartition modélisée du trafic futur.

Vous demandez ce que cela signifie pour votre quartier pendant une seule fin de semaine en été? Sélectionnez la communauté dans laquelle vous habitez sous la carte afin d’en apprendre davantage.

Nous avons comparé la modélisation des futures fins de semaine à ce que votre collectivité aurait normalement vécu pendant une fin de semaine, surtout à l’est ou à l’ouest en 2015. Les chiffres dans les diagrammes représentent le pourcentage de vols.

Incidence sur les collectivités au nord-ouest, nord-est, sud-ouest et sud-est

Au cours des 26 fins de semaine, le programme répartirait plus également les départs et les arrivées sur les pistes. Rappelez-vous que ce programme ne profiterait qu’aux collectivités situées à l’est et à l’ouest de l’aéroport en approche finale/départ initial, et non aux résidents vivant sous la partie de vent arrière.

Cela signifie que certaines collectivités, comme la vôtre, pourraient constater une diminution des activités au cours des 26 fins de semaine d’été. De plus, votre collectivité bénéficiera également de certaines fins de semaine de repos.

Modélisation du bruit

La modélisation du bruit ci-dessous a été réalisée à l’aide d’un logiciel standard de l’industrie. Nous avons fourni les prévisions de trafic utilisées.

Fins de semaine impaires – repos du bruit au sud-ouest et nord-est

Exploitation vers l’ouest – bruit moyen des aéronefs de plus de 17,5 heures

Ce modèle montre le bruit moyen des aéronefs qui serait ressenti pendant une journée de fin de semaine moyenne, entre 6 h 30 et 23 h 59. Le bruit moyen est une façon standard pour les aéroports d’examiner l’impact du bruit que les opérations des aéronefs ont sur les collectivités locales, mais il n’est pas facile pour les particuliers de faire le lien avec le bruit moyen puisque nous entendons des éléments sonores individuels et non le bruit moyen.

Exploitation vers l’ouest – nombre de bruits supérieurs à 70 dB

Ce modèle indique des contours colorés fondés sur le nombre de bruits de plus de 70 dB (p. ex., aspirateur, séchoir à cheveux, restaurant bruyant) au cours de la journée d’exploitation de 17,5 heures.

Exploitation vers l’est - bruit moyen des aéronefs de plus de 17,5 heures

Exploitation à l’est - nombre de bruits supérieurs à 70 dB

Fins de semaine paires – repos du bruit au sud-est et nord-ouest

Exploitation vers l’ouest - bruit moyen des aéronefs de plus de 17,5 heures

Exploitation vers l’ouest - nombre de bruits supérieurs à 70 dB

Exploitation vers l’est - bruit moyen des aéronefs de plus de 17,5 heures

Exploitation à l’est - nombre de bruits supérieurs à 70 dB

Pourquoi les pistes nord et sud ne sont-elles pas incluses dans le programme proposé?

Nous avons mis sur pied un Comité de référence des résidents (Comité) pour nous donner le point de vue de la collectivité sur la prochaine phase de notre croissance. Les 36 membres du Comité ont été choisis au hasard, mais de façon à représenter largement les caractéristiques démographiques de la région du Grand Toronto en fonction du sexe, de l’âge, de l’accès à la propriété et d’autres critères. Ils ont également été choisis pour assurer une solide représentation des résidents des quartiers fortement touchés par le bruit causé par les aéronefs.

Dans le cadre de son rapport final, le Comité nous a fourni un ensemble de valeurs et de principes directeurs pour veiller à ce que la voix de la collectivité soit reflétée dans nos décisions.

Le Comité a recommandé que nous poursuivions un programme de rotation des pistes seulement si le repos offert aux collectivités est significatif et prévisible. Cela signifie que le programme doit être suffisamment prévisible pour que les résidents puissent planifier en conséquence, que les périodes de repos doivent être suffisamment longues et que le programme doit être viable à long terme pour qu’il soit utile.

L’analyse technique a démontré que tout programme de rotation des pistes avec les pistes nord et sud ne pouvait pas respecter ces lignes directrices en raison du nombre de jours pendant lesquels nous serions tenus d’utiliser des pistes de manière imprévue. Cela s’explique par le fait que :

  • Tout programme de rotation des pistes nord et sud devrait être réalisé en mode exclusif, avec une configuration de piste arrivée 1/départ 1. Les pistes nord et sud ne peuvent être exploitées selon cette configuration en raison de leur proximité.

Remarque : une configuration en mode exclusif arrivée 1/départ 1 signifie l’utilisation simultanée de deux pistes, l’une exclusivement pour les arrivées et l’autre exclusivement pour les départs. Afin d’accommoder le trafic, il est possible que la piste réservée aux départs soit également utilisée pour les arrivées lorsqu’il y a des intervalles pour le trafic des départs et vice versa. Nous appelons cela des déchargements.

  • Bien que les pistes nord et sud puissent effectuer des déchargements, ces pistes ne peuvent pas accueillir les opérations doubles ou triples qui sont nécessaires pendant quelques heures de fin de semaine.

En comparaison, nos trois pistes est et ouest peuvent être utilisées en configuration double ou triple, ce qui assure qu’un programme utilisant uniquement les pistes est et ouest sera plus viable à long terme.

Veuillez noter qu’un programme de rotation des pistes pour les fins de semaine d’été ne signifie pas que les avions ne voleront pas au-dessus des résidents qui habitent près des pistes nord et sud. Nous continuerons d’utiliser ces pistes au besoin pour appuyer nos opérations, notamment en raison du vent, des conditions météorologiques ou de la disponibilité des pistes.

Estimation des modes typiques d’exploitation des pistes par heure de la journée

Partagez cette page