Idée 4 : Descente continue

Mesure proposée

Utilisation accrue des manœuvres de descente constantes et utilisation réduite du vent arrière pour que les arrivées d’aéronefs soient plus silencieuses.

Cible de mise en œuvre

Début  2019

Raisons de l’augmentation des manœuvres de descente constantes

Dans un espace aérien achalandé comme celui entourant Toronto Pearson, il peut s’avérer nécessaire de maintenir les vols à une altitude constante afin de gérer la circulation en toute sécurité. Pour maintenir les aéronefs à un certain niveau d’altitude, les pilotes doivent augmenter la poussée et la traînée, ce qui peut entraîner plus de bruit. L’utilisation accrue des manœuvres de descente constantes permettra à un plus grand nombre d’aéronefs de voler à un profil de vol plus silencieux. Dans certains cas, la proposition aura l’avantage supplémentaire de permettre à l’aéronef de réduire l’utilisation de la partie vent arrière de la trajectoire de vol existante.

Comment fonctionnent les manœuvres de descente constantes

NAV CANADA tirera parti de la technologie de navigation par satellite, connue sous le nom de navigation de surface (RNAV), pour concevoir de nouvelles transitions vers l’approche finale qui permet d’effectuer une descente constante. Cela permet aux aéronefs de suivre un itinéraire défini avec l’aides à la navigation (habituellement des satellites) ou l’équipement de navigation à bord, voir les deux.

Dans quelles circonstances les manœuvres de descente constantes pourraient être utilisées

Les descentes constantes peuvent être effectuées jour et soir, lorsque la circulation est relativement faible. L’utilisation dépendra des exigences en matière de capacité et de séquençage tactique – certains aéronefs seront autorisés à utiliser ces approches. Pendant les périodes de trafic achalandées, les opérations à Toronto Pearson nécessitent l’utilisation d’une procédure d’espacement élevé-faible pour assurer un espacement sécuritaire entre les aéronefs, de sorte qu’il ne serait pas possible d’utiliser les manœuvres de descente constantes. Les approches pour les pistes 15 et 33 peuvent également être utilisées comme approches de nuit, puisque la partie des parcours de base se trouve déjà à l’extérieur des limites de la ville.

Les avantages

Les approches en descente constante sont le type d’approche le plus silencieux, offrant des réductions de bruit de 1 à 5 dB selon la phase du vol. Une empreinte sonore réduite à la suite d’une descente constante diminue le nombre de ménages survolés à des niveaux de bruit supérieurs à 60 dB.

La réduction estimative de la population touchée par des niveaux de bruit précis pour les approches composites de chaque piste, en supposant l’utilisation commune des parcours de base et de vent arrière, est la suivante :

Piste  23

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 5 à 8 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 22 000

Piste 24 L/R

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 10 à 14 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 80 000

Piste  05

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 1 à 7 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 7 000

Piste  06 L/R

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 6 à 13 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 27 000

Piste 15 R

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 2 à 12 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 27 500

Piste 15 L

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 7 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 27 800

Piste 33 R

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 4 à 30 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 29 800

Piste 33 L

  • Amélioration des terrains survolés à 60 dB (selon la transition) : 8 à 30 %
  • Réduction approximative pour la population pour toutes les approches de la piste : 30 300

En plus de réduire l’empreinte sonore de certains aéronefs, les nouvelles transitions RNAV permettront aux contrôleurs aériens de réduire l’utilisation de la partie vent arrière de la trajectoire de vol existante pendant les périodes de trafic moins bruyantes.

L’incidence

Certaines collectivités situées sous le parcours de base de la trajectoire de vol pourraient connaître une augmentation de la fréquence de survol des aéronefs. Étant donné que ce type d’approche permettra à un plus grand nombre d’aéronefs d’entreprendre l’approche finale plus tôt dans la descente, il est possible que le trafic soit réduit dans les zones sous le vent arrière, tandis que d’autres régions pourraient en connaître davantage.

Les cartes ci-dessous montrent les éléments des approches de chaque piste et la modélisation du bruit connexe. Les altitudes indiquées sur les cartes pour cette initiative sont approximatives – selon un angle de descente de 3 degrés – et varieront selon la séquence de la circulation aérienne, les exigences de gestion et le mode de fonctionnement des pilotes. Nous avons également inclus des échantillons des trajectoires de vol actuelles et des modèles de bruit connexes.

Si vous habitez :

  • à l’ouest de l’aéroport, vous serez intéressé par les cartes liées aux pistes 05 et 06 L/R;
  • à l’est de l’aéroport, vérifier les pistes 23 et 24 L/R;
  • au nord de l’aéroport, vérifier les pistes 15 L/R;
  • au sud de l’aéroport, vérifier les pistes 33 L/R.

Partagez cette page