Idée 2 : Décollages nocturnes

Mesure proposée

Mise en œuvre de nouvelles procédures de départ pour l’exploitation nocturne qui évitent mieux les zones résidentielles.

Raisons de ces procédures

Bien que les niveaux de trafic soient généralement moins élevés la nuit que le jour, le bruit causé par les aéronefs peut avoir une plus grande incidence pour certains résidents pendant la nuit, parce que les bruits ambiants de la collectivité et du ménage sont généralement plus faibles.

La baisse de la demande et la diminution du nombre d’aéronefs dans l’espace aérien de Toronto Pearson durant la nuit nous donnent la possibilité d’utiliser les procédures de départ qui évitent les régions peuplées et diminuent les répercussions sur le voisinage.

Comment fonctionnent les nouvelles procédures

NAV CANADA a proposé une combinaison de stratégies pour offrir de meilleures routes lors des décollages. Il s’agit notamment de changer l’endroit où les aéronefs se positionnent vers leur destination – soit en augmentant l’altitude requise qu’ils doivent atteindre avant d’effectuer un virage, soit en déterminant un meilleur endroit pour leur virage.

À quel moment les nouvelles procédures seront-elles utilisées

Les procédures de départ pour l’exploitation nocturne seront utilisées entre 0 h 30 et 6 h 30. Si possible, l’utilisation des nouvelles procédures commencerait plus tôt, mais cela se limite aux périodes moins achalandées de trafic.

Les avantages

Dans l’ensemble, les nouvelles procédures de départ pour l’exploitation nocturne réduisent le nombre de survols au-dessus des ménages. Le tableau suivant indique la réduction estimative du nombre de survols au-dessus des maisons pour chaque nouvelle procédure de départ comparativement à un échantillon de départ typique.

Piste  05 – est

  • Amélioration du survol de la population supérieure à 60 dB : 39 %
  • Variation approximative pour la population (fondée sur le Recensement de 2016) : 172 000

Piste  05 – ouest

  • Amélioration du survol de la population supérieure à 60 dB : – 6 % (mais diminution de 20 % à 65 dB)
  • Variation approximative pour la population : -14 000 (mais 28 000 à 65 dB)

Piste  23 – est

  • Amélioration du survol de la population supérieure à 60 dB : 67 %
  • Variation approximative pour la population : 221 000

Piste  23 – ouest

  • Amélioration du survol de la population supérieure à 60 dB : 54 %
  • Variation approximative pour la population : 115 000

Remarque : Les chiffres pour la population sont fondés sur le Recensement de 2016. Le départ de référence actuel représente le profil moyen typique, comparé au profil futur prévu.

L’incidence

Les nouvelles procédures de départ pour l’exploitation nocturne proposées ont été optimisées pour éviter un plus grand nombre de ménages que lors d’un départ typique actuellement effectué. Des possibilités de survoler des espaces industriels ou des espaces verts ont été déterminées. Selon la piste en question, les stratégies comprennent soit le retardement du point auquel un aéronef effectue un virage en augmentant l’altitude qu’il doit atteindre avant de faire le virage, soit de déterminer un meilleur endroit pour effectuer le virage.

En moyenne, quatre à six départs sont effectués de nuit. Bien que le nombre de départs soit faible, le bruit lié aux départs peut avoir une plus grande incidence en raison des réglages de poussée plus élevés.

Les incidences précises dépendront de l’endroit où vous vivez. Les cartes ci-dessous montrent la procédure de départ proposée pour chaque piste ainsi que la modélisation du bruit. Nous avons également inclus des échantillons des trajectoires de vol actuellement utilisées et les courbes de bruit connexes.

Si vous habitez :

  • à l’est de l’aéroport, vous souhaiterez peut-être consulter les cartes liées à la piste 05;
  • à l’ouest de l’aéroport, vérifier la piste 23.

Aucune modification n’est proposée pour les pistes 15 L/R et 33 L/R.

Partagez cette page