Le Bureau de la santé publique de Toronto rapporte le premier cas présumé confirmé de coronavirus chinois. Le risque d’être infecté à Toronto demeure faible. La sécurité des passagers et des employés est notre priorité absolue. Nous continuons de travailler en étroite collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada pour veiller à ce que toutes les mesures appropriées soient prises pour tous les passagers internationaux qui arrivent au pays.

Six idées : Histoire et progrès

Plan en trois phases

Nous avons introduit le plan en trois phases des six idées, qui comprenait la rétroaction de la collectivité, de la conception jusqu’à l’achèvement.

  • Phase 1 : Tables rondes avec les intervenants (été 2015)
  • Phase 2 : Analyse technique (2015 à 2018)
  • Phase 3 : Consultation publique (printemps 2018)

Phase 1 : Tables rondes avec les intervenants

De concert avec NAV CANADA, nous avons organisé une série de huit tables rondes avec des petits groupes de membres très engagés de la collectivité en juillet et août 2015. Parmi les participants figuraient des dirigeants d’associations et de groupes communautaires locaux, des élus et des membres de notre Comité consultatif communautaire sur l’environnement et le bruit (CENAC), maintenant appelé le Nouveau forum sur le bruit.

Les commentaires recueillis lors des tables rondes avec les intervenants ont aidé à façonner le processus, les critères de prise de décisions et les prochaines étapes.

Réunion de juin 2015

Phase 2 : Analyse technique

En mai 2016, les participants à la phase 1, la table ronde avec les intervenants, ont été invités à assister à une séance d’information sur l’état d’avancement de la phase 2. Les commentaires de la séance d’information technique ont aidé à finaliser les options pour les prochaines étapes de l’analyse technique. L’analyse technique de chaque idée a été achevée à la fin de 2017.

Renseignements pertinents (PDF)

Phase 3 : Consultations publiques

Les communications et la sensibilisation pour les Six idées ont commencé en février 2018. Plus de 2,9 millions de personnes ont été rejointes grâce à de multiples communications par l’entremise de divers réseaux d’intervenants, de canaux numériques et de publications. La période officielle de commentaires pour la consultation publique s’est échelonnée sur sept semaines, du 3 mars au 20 avril 2018, dans laquelle plusieurs options pour formuler des commentaires ont été offertes.

Plus de 430 personnes ont assisté à 15 assemblées générales dans la région. Plus de 900 personnes ont répondu à un sondage afin de connaître leur opinion. Des exemplaires papier du sondage ont été remis aux participants des réunions publiques, et le sondage était disponible en ligne pendant toute la durée de la période de consultation.

Le rapport

Les résultats de la consultation sont représentés dans le rapport final sur la mobilisation publique, une Feuille de route des opérations moins bruyantes : Six idées (PDF) pour réduire les répercussions liées au bruit pour nos voisins.

Renseignements pertinents (PDF anglais seulement)

Aperçu des idées

Idée 1 – Nouvelles approches pour l’exploitation nocturne

Pendant les périodes achalandées de la journée, la gestion sécuritaire du trafic aérien nécessite certaines restrictions. Par contre, lorsque le volume de trafic est plus faible pendant la nuit et que nous utilisons une seule piste, il y a des options pour améliorer les profils de descente qui peuvent réduire les répercussions liées au bruit.

Approche proposée : NAV CANADA concevra de nouvelles approches d’utilisation pendant les heures d’exploitation nocturne désignées.

Idée 2 – Nouvelles procédures de départ pour l’exploitation nocturne

Il est possible de modifier les procédures de décollages nocturnes pendant les périodes moins achalandées lorsque nous utilisons seulement une piste pour les départs. Il est permis d’augmenter l’altitude atteinte avant que l’aéronef ne tourne et cela peut apporter des avantages au niveau du bruit pour les personnes qui se trouvent sous la trajectoire de départ.

Approche proposée : NAV CANADA concevra de nouvelles procédures de départ à utiliser pendant les heures d’exploitation nocturne désignées.

Idée 3 – Augmentation des vitesses d’arrivée vent arrière

Les changements des vitesses publiées dans la partie « vent arrière » de la trajectoire d’arrivée de 200 nœuds à 210 nœuds sont entrés en vigueur le 27 avril 2017 dans le Canada Air Pilot, la publication sur les pilotes qui comprend toutes les procédures de vol au Canada. Ces changements pourraient réduire le bruit dans certaines zones de la ville en diminuant la nécessité pour les pilotes de plus grands aéronefs d’utiliser les volets afin de réduire leur vitesse en vol à l’approche de l’aéroport.

Approche proposée : Mise en œuvre en avril 2017.

Idée 4 – Utilisation de la nouvelle technologie pour que les aéronefs qui atterrissent n’aient pas à se mettre à niveau à basse altitude

Les avions qui arrivent sur des pistes parallèles doivent se mettre à niveau pendant une partie de la descente afin d’assurer une séparation sécuritaire. Il y a des répercussions liées au bruit associées avec l’augmentation de la puissance nécessaire pour arriver à faire une mise à niveau à faible altitude en vol. Les nouvelles technologies pourraient réduire la nécessité d’effectuer ces parties de mise à niveau dans le profil de vol et permettre d’effectuer des manœuvres de descente constantes et moins bruyantes.

Approche proposée : NAV CANADA étudiera l’utilisation potentielle des nouvelles technologies.

Idée 5 – Établir la rotation des pistes pendant la fin de semaine

L’achalandage le samedi et la majeure partie du dimanche a tendance à être plus faible que les autres jours de la semaine. L’établissement de l’utilisation de pistes préférentielles pourrait faciliter la rotation des pistes pendant la fin de semaine. Les pistes de rechange pourraient offrir des périodes de répit pour le bruit lors des fins de semaine pour les collectivités touchées par ces opérations.

Approche proposée : Mise à l’essai du Programme d’alternance des pistes pour les fins de semaine d’été (2018).

Idée 6 – Examen du système de pistes préférentielles

Les pistes préférentielles sont en place pour s’assurer que les atterrissages et les décollages ont des répercussions sur le moins de personnes possible. La possibilité de faire une rotation de l’utilisation des pistes préférentielles pendant la nuit peut entraîner le partage des répercussions liées au bruit nocturne provenant de l’exploitation des avions pour davantage de collectivités.

Approche proposée : Nous examinons la pertinence continue des pistes préférentielles de nuit existantes pour nous assurer qu’elles répondent aux objectifs énoncés.

Renseignements pertinents (PDF anglais seulement)

Partagez cette page