Que vous soyez notre passager ou notre employé, nous prenons votre santé et votre sécurité au sérieux. Nous prenons de nouvelles mesures pour assurer votre sécurité à l’aéroport Pearson.
Learn more.

Bruit des aéronefs

En voici quelques raisons :

  • l’invention du revêtement insonorisant qui est composé de petites pièces de treillis en forme de nid d’abeille installées sur les moteurs pour absorber le son;
  • l’avènement de moteurs turboréacteurs à taux de dilution élevée qui sont plus silencieux et écoénergétiques.

Le rapport a aussi constaté que les niveaux effectifs de bruit perçu des aéronefs – le bruit d’un aéronef entendu par les personnes au sol – ont été réduits par un facteur de trois depuis 1972 et ils continuent de descendre.

C’est définitivement impressionnant, mais le bruit sera toujours produit par le déplacement aérien, peu importe la quantité d’avancement réalisé.

Pourquoi les aéronefs produisent-ils du bruit?

Sources de bruit des aéronefs

Il y a cinq étapes de vol, qui produisent toutes différents types de bruit. Pour chaque étape, les deux principales sources de bruit sont l’aérodynamique (lorsque l’air passe au-dessus du châssis) et le moteur.

Bruit aérodynamique

Avez-vous déjà sorti votre main de la fenêtre de votre voiture alors que vous conduisiez? Le son de l’air qui frappe votre main est un exemple du bruit aérodynamique – l’air qui passe au-dessus d’un objet qui se déplace.

Lorsque la paume de votre main est perpendiculaire au sol, le son est beaucoup plus fort que lorsque votre main est parallèle. C’est par ce qu’une plus grande surface entre en contact avec l’air. La même chose se produit pendant les phases de départ et d’atterrissage lorsque les volets, les roues et les portes des roues poussent l’air. Le son aérodynamique contribue de manière importante aux niveaux de bruit pendant les phases de décollage et d’atterrissage et nous ne pouvons pas y faire grand-chose. .

Bruit du moteur

Le bruit du moteur est divisé en deux) types bien différents :

  • le son du processus de combustion du moteur;
  • le son de l’air qui passe à travers le moteur.

À partir du sol, les mécanismes internes du moteur créent le bourdonnement que vous entendez et le sifflement aigu est créé par les lames de la turbine qui tournent à un tr/min (tours par minute) très élevée.

En revenant à votre main sortie par la fenêtre d’une voiture qui se déplace; vous remarquerez qu’il est plus difficile de pousser votre main vers l’avant lorsque votre main est perpendiculaire.

Pendant la phase d’approche du vol, une plus grande partie de l’avion est perpendiculaire au sol et les volets sont aussi déployés pour ralentir l’avion. Les volets génèrent une traînée, il y a donc encore plus de résistance.

Cela nécessite que les moteurs travaillent plus fort pour bouger l’avion vers l’avant - tout comme vous devez travailler plus fort pour pousser votre main vers le bas. Cela crée plus de bruit au sol.

Foire aux questions

Partagez cette page