Communiqués de presse

TORONTO, le 12 nov. 2020 /CNW/ - L'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (« GTAA ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour les périodes de trois mois et de neuf mois terminées le 30 septembre 2020. Le nombre de passagers a diminué de 69,5 % au cours des neuf premiers mois de 2020, par rapport à la même période en 2019. Cette diminution est attribuable aux difficultés que connaît l'industrie de l'aviation à l'échelle mondiale, surtout à la pandémie de COVID-19.

« La GTAA a pris des mesures importantes pour protéger la santé des passagers en adoptant des pratiques de santé et d'hygiène de premier plan à l'Aéroport Toronto-Pearson de Toronto, ainsi qu'en s'associant à une étude pour faciliter l'assouplissement sécuritaire des restrictions générales de quarantaine, a déclaré Deborah Flint, présidente et chef de la direction de la GTAA. Notre industrie continue de faire face à d'importants obstacles à la reprise en raison des fermetures de frontières et des exigences de quarantaine. Nous croyons que la compétitivité du secteur canadien de l'aviation est en jeu et nous accueillons favorablement l'annonce de Transports Canada selon laquelle le gouvernement a l'intention d'entamer des discussions au sujet de la possibilité d'offrir un soutien financier aux aéroports pendant cette période. »

La pandémie de COVID-19 et la contraction économique qui a suivi ont eu et devraient continuer d'avoir une incidence négative importante sur la demande de déplacements aériens. L'Aéroport Toronto-Pearson a affiché d'importantes baisses du nombre de passagers et de l'activité aérienne au cours des neuf premiers mois de 2020, par rapport aux périodes correspondantes de 2019. En raison de la pandémie et des graves répercussions financières et économiques qui en ont résulté, il y a eu de nombreuses restrictions aux déplacements, y compris des fermetures de frontières et des annulations de vols et d'itinéraires par les transporteurs aériens. La réduction de l'activité a des répercussions négatives importantes sur les affaires de la GTAA et sur les résultats d'exploitation, notamment les revenus aéronautiques et commerciaux, et sur les frais d'améliorations aéroportuaires.

La GTAA a mis en œuvre d'importantes réductions des dépenses de fonctionnement et d'immobilisation, y compris la diminution des dépenses d'immobilisation prévues pour 2020 de 265 millions de dollars et la fermeture temporaire de plus de 40 % des installations de son aérogare. De plus, la suppression d'environ 500 postes annoncée en juillet 2020 représente une réduction de 27 % de l'effectif de la GTAA. La GTAA a également réussi à faire adopter une modification à l'acte de fiducie-cadre de la Société qui exempte temporairement la GTAA de se conformer à son engagement tarifaire, qui comprend deux tests financiers, pour les exercices 2020 et 2021.

Le gouvernement du Canada a renoncé au loyer foncier pour la période de mars à décembre 2020. La GTAA participe également au programme de subventions salariales d'urgence du Canada (« SSUC »).

La pandémie a eu des répercussions négatives importantes sur les transporteurs aériens de l'Aéroport, y compris les principales compagnies aériennes de l'Aéroport Toronto-Pearson, Air Canada et WestJet. Au cours du troisième trimestre de 2020, la GTAA a modifié ses ententes à long terme sur les redevances aéronautiques avec chacun des transporteurs pour rajuster les redevances versées en vertu de l'entente, afin de tenir compte de la diminution du trafic aérien actuel et projeté.

Bon nombre des partenaires commerciaux, concessionnaires et locataires de la GTAA ont également subi d'importantes répercussions négatives sur leurs activités. La GTAA a fourni une facilité de paiement et d'autres formes d'aide, comme la réduction de paiement, le report de paiement et l'allègement contractuel, par l'intermédiaire des contrats proposés et modifiés. Elle a cependant fait preuve de prudence en offrant ces arrangements à des partenaires qui maintiennent une bonne santé financière, et qui, selon la GTAA, seront des partenaires essentiels post-COVID-19. Ces mesures d'allègement ont eu, et continueront d'avoir, au cours de la période couverte par l'allègement, un effet néfaste sur les affaires et les flux de trésorerie connexes de la GTAA. Les paiements reportés devraient être effectués au cours des périodes de 2020 à 2021.

Principaux résultats financiers et nombre de passagers

 

Pour les périodes terminées le 30 septembre

 

Trois mois

Neuf mois

(En millions)

2020

2019

Écart

2020

2019

Écart

Nombre de passagers

 

 

 

 

 

 

National

1,1

 

5,5

 

(4,4)

 

4,6

 

13,8

 

(9,2)

 

International

0,6

 

8,7

 

(8,1)

 

7,2

 

24,8

 

(17,6)

 

Total

1,7

 

14,2

 

(12,5)

 

11,8

 

38,6

 

(26,8)

 

(En millions de dollars)

 

 

 

 

 

 

Total des revenus

148,3

 

403,1

 

(254,8)

 

673,0

 

1 136,4

 

(463,4)

 

Total des charges d'exploitation (hors amortissement)

145,2

 

189,2

 

(44,0)

 

450,4

 

585,1

 

(134,7)

 

BAIIA1

3,1

 

213,9

 

(210,8)

 

222,6

 

551,3

 

(328,7)

 

Bénéfice net (perte nette)

(176,9)

 

67,7

 

(244,6)

 

(266,6)

 

115,5

 

(382,1)

 

 

1. Veuillez consulter les Mesures financières non conformes aux PCGR à la fin du présent document pour plus de détails.

Au cours des périodes de trois mois et de neuf mois terminées le 30 septembre 2020, le nombre de passagers à l'Aéroport Toronto-Pearson et les revenus en résultant ont nettement diminué sous l'effet direct de la COVID-19.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA ») et le revenu net pour les périodes de trois mois et de neuf mois terminées le 30 septembre 2020 ont nettement diminué par rapport aux mêmes périodes en 2019, en raison des importantes baisses de revenu causées par les répercussions de la COVID-19, lesquelles ont toutefois été contrebalancées par les économies de coûts mentionnées ci-dessus.

Au 30 septembre 2020, la GTAA avait une encaisse non affectée de 92,9 millions de dollars et un crédit engagé disponible au titre de sa facilité de crédit d'exploitation de 875,1 millions de dollars, pour une liquidité totale disponible de 1,0 milliard de dollars.

Le 3 novembre 2020, la GTAA a émis des billets à moyen terme de série 2020-1 d'une valeur de 500,0 millions de dollars, échéant le 3 mai 2028, à un taux de coupon de 1,54 %, pour un produit net de 497,8 millions de dollars. Le produit net a partiellement remboursé le papier commercial (« PC ») en circulation. Au 3 novembre 2020, l'émission de billets à moyen terme a porté la liquidité disponible à 1,4 milliard de dollars.

En raison de la COVID-19, la prévisibilité des demandes de voyage est très limitée compte tenu de l'évolution des restrictions gouvernementales en vigueur dans le monde. Ces restrictions et préoccupations au sujet des voyages en raison de la COVID-19 nuisent gravement à la demande. La direction continue d'analyser l'ampleur de l'impact financier de la COVID-19, qui est et continuera d'être substantiel. Bien qu'il soit impossible de connaître la durée et la portée de la pandémie de COVID­19 pour l'instant, la direction estime que la pandémie n'aura pas d'incidence importante sur la viabilité financière à long terme de l'Aéroport.

Outre les répercussions de la pandémie sur les revenus et les activités de la GTAA, il peut y avoir des perturbations relativement entre autres aux transporteurs aériens, aux chaînes d'approvisionnement et aux fournisseurs de services tiers. La pandémie pourrait également avoir une incidence sur le coût du capital et l'accessibilité aux marchés financiers dans l'avenir, qui pourraient découler de la perturbation des marchés du crédit, et de la surveillance ou de la baisse possible de la note de crédit liée à la dette de la GTAA.

Aéroport en santé

Dans le cadre de l'engagement Aéroport en santé, l'Aéroport Toronto-Pearson cherchera à mettre en place des technologies améliorées qui se traduiront par des processus plus rapides et à faible contact. Les installations d'appareils de désinfection à rayonnement UV dans tout l'aéroport, de plus de trois kilomètres de barrières en plexiglas dans les aérogares, de distributeurs automatiques d'équipement de protection individuelle, et l'utilisation de vaporisateurs probiotiques pour désinfecter les zones à contact élevé figurent parmi les technologies novatrices qui ont été adoptées.

Air Canada et la GTAA ont fourni des ressources et du soutien pour une étude sur la COVID-19 qui a été menée à l'Aéroport Toronto-Pearson par McMaster HealthLabs. L'étude, qui visait à recueillir des données pour explorer l'efficacité de diverses périodes de quarantaine, a commencé le 3 septembre 2020 et s'est poursuivie jusqu'à la fin d'octobre 2020. Cette étude est la plus importante du genre et a été conçue conformément aux protocoles scientifiques approuvés par le comité d'éthique de la recherche.

Les résultats financiers de la GTAA au 30 septembre 2020 sont analysés plus en détail dans les états financiers consolidés condensés intermédiaires et le rapport de gestion de la GTAA des périodes de trois mois et de neuf mois terminées le 30 septembre 2020, lesquels sont publiés sur le www.torontopearson.com/fr et sur le site Web de SEDAR, au www.sedar.com.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens des lois en valeurs mobilières applicables. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur diverses hypothèses et sont sujets à des risques et incertitudes. Ces énoncés tiennent compte des croyances actuelles de la direction de la GTAA et reposent sur des renseignements dont elle dispose actuellement. Il existe un risque que les prédictions, les prévisions, les conclusions et les projections qui constituent les énoncés prospectifs ne s'avèrent pas exactes, que les hypothèses de la GTAA ne soient pas exactes et que les résultats réels diffèrent sensiblement de ces énoncés prospectifs. D'autres précisions à propos de ces hypothèses, de ces risques et de ces incertitudes sont comprises dans les documents relatifs à la réglementation des valeurs mobilières déposés par la GTAA, y compris sa notice annuelle et son rapport de gestion les plus récents, qui peuvent être consultés sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. 

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Dans le présent communiqué, il est fait mention de la mesure de rendement suivante qui, selon la direction, est utile pour évaluer le rendement économique de la GTAA. Bien que cette mesure financière ne soit pas définie par le Conseil des normes comptables internationales (« IFRS ») et qu'elle soit désignée comme une mesure non conforme aux PCGR qui n'a peut-être pas de sens normalisé, elle constitue un point de repère commun à l'industrie et est utilisée par la GTAA pour évaluer ses résultats d'exploitation, y compris la rentabilité de l'exploitation, les flux de trésorerie et le programme d'investissement.

BAIIA

Le BAIIA est le résultat avant intérêts et coûts de financement et amortissements. Le BAIIA est une mesure couramment utilisée du rendement d'exploitation d'une entreprise. Ces données servent à évaluer le rendement de la GTAA sans avoir à tenir compte des décisions financières et comptables.

À propos de l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto

La GTAA exploite l'aéroport international Pearson de Toronto.

Ligne de la GTAA pour les médias : 416 776-3709, Twitter : @TorontoPearson

Partagez cette page