Le gouvernement du Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Pakistan et de l’Inde
Pour en savoir plus
Le gouvernement fédéral a annoncé son intention de réviser les restrictions de voyage pour les voyageurs vaccinés admissibles. 
Détails ici

Dégivrage des avions

Cet hiver, le nombre d’avions qui décollent de l’aéroport Pearson est beaucoup plus faible que les années précédentes en raison du ralentissement des voyages attribuable à la COVID 19. Mais même s’il n’y aura pas autant d’amateurs de soleil qui voyageront vers le sud en quête de chaleur, notre installation centrale de dégivrage continue de fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour dégivrer les avions qui en ont besoin.

Grâce à 160 membres du personnel et à 36 unités de dégivrage, notre installation est en mesure de dégivrer 500 avions en une seule journée. Notre installation est conçue de telle sorte que les membres de son personnel peuvent communiquer facilement avec les pilotes, les opérateurs d’équipement et les contrôleurs aériens pour s’assurer de dégivrer les avions de la façon la plus rapide et sécuritaire possible.

Pourquoi dégivrer les avions

Les composantes des ailes et de la queue de l’avion sont conçues avec une forme très spécifique afin d’offrir une poussée ascensionnelle appropriée. La neige et la glace qui recouvrent ces composantes modifient la forme des ailes et obstruent l’écoulement de l’air sur des surfaces critiques. Même de très petites quantités de neige ou de glace sur un aéronef peuvent toucher sa capacité à générer une poussée ou à maintenir le contrôle pendant le vol.

Dégivrage des avions

Une fois que vous êtes embarqué et confortablement installé, l’avion est refoulé de la porte et fait un arrêt à l’installation centrale de dégivrage avant de se diriger vers la piste. L’avion est ensuite attribué à l’un de nos six postes de dégivrage, où de multiples unités de dégivrage convergent afin de commencer à pulvériser de fluide l’aéronef.

Chaque camion est conduit par un ou une spécialiste du dégivrage qui s’installe dans une cabine surélevée afin qu’il ou elle guide le bras de pulvérisation télescopique pour nettoyer l’aéronef à l’aide d’un fluide à base de glycol. Nous employons du glycol parce que lorsqu’il est chauffé, il conserve sa chaleur et protège la surface de l’avion tout en faisant fondre la neige ou la glace.

Le vaporisateur de liquide de dégivrage

Deux types de glycol sont utilisés :

Le type 1 est un mélange de glycol et d’eau d’une couleur franchement orange. Le mélange brise l’adhérence du givre, de la glace ou de la neige aux ailes de l’avion. Il est vaporisé avec force pour enlever la neige et la glace de l’avion.
Le type 4 est un fluide d’antigivrage qui empêche la nouvelle glace ou la nouvelle neige de coller à l’avion, surtout s’il neige encore. Ce fluide est d’un vert brillant.

Une fois le dégivrage terminé, le pilote quitte le poste de dégivrage et se dirige vers la piste pour décoller.

Qu’est-ce qui arrive au fluide de dégivrage utilisé?

 

 

Partagez cette page

Enregistrement dans la newsletter

Restez au courant des opérations de l'aéroport et des événements communautaires avec notre bulletin mensuel!

Adresse électronique invalide.

Vous devez accepter les termes.

L'utilisateur est déjà abonné.

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Vous êtes abonné pour recevoir des offres et des promotions.