Le gouvernement du Canada exige une preuve de test de dépistage de COVID‑19 négatif pour entrer au Canada.
Learn more

Studio d’art vrai de Gulu, passeport

L’exposition a réuni deux séries d’œuvres reliées, bien que distinctes, des artistes Martina Bacigalupo et Émilie Régnier, qui ont fondé leur inspiration sur le concept de photo d’identité. Dans le catalogue de l’exposition, on peut lire : « Après avoir franchi divers points de contrôle de sécurité à l’aérogare 1 de l’aéroport international Pearson de Toronto, les voyageurs admireront les photographies à grande échelle de Bacigalupo et de Régnier des deux côtés des trottoirs roulants. Dans cet emplacement de transition aux déplacements constants, ces images offrent un moment de contemplation portant sur les complexités de la migration mondiale. La photo d’identité est un document omniprésent et essentiel pour emprunter ces voies qui permettent aux gens de traverser les frontières. Mais il représente une liberté qui n’est pas accessible à tous. Bacigalupo et Régnier remettent également en question ce que la photo d’identité véhicule réellement sur l’identité, ce qui permet aux spectateurs de penser à la vie complexe qui existe en dehors de chaque image recadrée et standardisée. » 

Aérogare 1 – Après le contrôle de sécurité, Vols intérieurs

Date : Du 24 avril au 1er septembre 2014

Partagez cette page