Communiqué de presse

avril 4, 2017

TORONTO, CANADA – TAujourd’hui, dans le cadre d’un événement organisé par l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA), le ministre des Transports, Steven Del Duca ainsi que plusieurs maires de la région, dont la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, le maire de Toronto, John Tory, la mairesse de Brampton, Linda Jeffrey et le maire de Kitchener, Berry Vrbanovic, se trouvaient à l’Aéroport international Pearson de Toronto pour en apprendre davantage au sujet de la vision de l’Aéroport en matière de transport en commun. La GTAA a fait part de nouvelles recherches qui appuient davantage une proposition visant à établir un centre de transport en commun régional à l’Aéroport international Pearson, lequel servirait de second principal centre de mobilité pour la région du Grand Toronto et de Hamilton (RGTH).

La recherche révèle qu’il y a une demande accrue en matière de transport en commun dans l’ouest de la RGTH, une région actuellement mal desservie par le transport en commun, mais qui connaît une croissance rapide. En plus des avantages quantifiés liés à la réduction de la congestion et des émissions de GES ainsi qu’à la croissance économique, les conclusions ont démontré une forte demande quant à des transports en commun améliorés dans l’ouest de la RGTH :

  • L’ouest de la RGTH enregistre plus de 4,5 millions de déplacements par jour, ce qui représente 35 % des déplacements de l’ensemble de la RGTH. Seuls sept pour cent de ces déplacements se font par transport en commun.
  • Près de deux fois plus de navetteurs de l’ouest de la RGTH se déplacent à travers la partie nord de la RGT vers la région du nord de Toronto et de York, l’« arc Nord », plutôt que vers le centre-ville de Toronto.
  • Malgré cette demande accrue vers l’arc Nord plutôt que vers le centre-ville, plus de 60 % des déplacements en transport en commun nécessitent au moins une correspondance, tandis que plus de 20 % de ces déplacements exigent deux correspondances ou plus. Seuls 35 % des déplacements vers le centre-ville nécessitent une correspondance.
  • Moins de huit pour cent des « navetteurs inverses », ceux qui se déplacent de Toronto vers des lieux de travail dans l’ouest de la RGTH, se rendent au travail en transport en commun, par rapport à 42 % pour les navetteurs de l’ouest de la RGTH qui se rendent au centre-ville de Toronto.
  • Le ministre et les maires ont participé à une séance d’information sur l’étude réalisée, après quoi ils ont parlé aux médias au sujet des avantages pour la région. L’étude a confirmé que, même si l’Aéroport n’existait pas, la région entourant l’Aéroport international Pearson serait tout de même l’endroit logique pour l’établissement d’une « Union Station West ».

L’an dernier, la GTAA a annoncé son projet de construire un centre de transport en commun régional sur la propriété de l’Aéroport pour à la fois soutenir ses projets de croissance et répondre aux besoins de la région quant à une meilleure liaison de transport en commun. La GTAA a indiqué qu’elle financerait le développement et la construction du centre de transport en commun à l’Aéroport international Pearson de Toronto. Elle continue de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour faire avancer les plans sur les lignes prioritaires faisant le lien avec le centre de transport en commun régional.

Situé entre trois municipalités, quatre autoroutes principales et plusieurs lignes de transport en commun existantes et prévues, l’emplacement de l’Aéroport international Pearson a la capacité unique de relier la région qui l’entoure. L’emplacement de l’Aéroport permet également de répondre efficacement aux besoins en matière de transport en commun de l’ouest de la RGTH et des navetteurs qui se déplacent le long de l’« arc du Nord », tout en offrant également un lien stratégique vers le corridor de la région Toronto-Waterloo, qui traverse d’autres régions économiques importantes dans l’ouest de la RGTH, dont Brampton et Mississauga. Les navetteurs essayant de contourner l’Aéroport international Pearson, ainsi que les plus d’un million de déplacements quotidiens enregistrés dans la zone d’emploi de l’aéroport, la deuxième plus grande concentration d’emplois dans le pays, prouvent qu’un centre de transport en commun régional permettrait de regrouper les déplacements, ce qui augmenterait la fréquence des services de transport en commun.

La GTAA publiera l’ensemble des conclusions de l’étude au cours des prochains mois.

Citations :

« Le niveau d’harmonisation entre les différents ordres de gouvernement n’a jamais été aussi élevé auparavant. Nous ne pouvons pas manquer cette occasion de nous engager dans des conversations importantes au sujet des liens économiques qui existent entre les emplois massifs dans la région de l’Aéroport et cette région, et la province tout entière, pour lui permettre de prospérer. La province est heureuse de tisser des partenariats aussi solides avec la GTAA et avec les municipalités de l’Ontario et nous apprécions l’occasion qui nous a été donnée de prendre part à ces discussions aujourd’hui. Je me réjouis à la perspective de travailler en collaboration plus étroite avec tous les partenaires du centre des transports en commun de l’Aéroport international Pearson de Toronto. »
Steven Del Duca, ministre des Transports de l’Ontario

« Mississauga, située au cœur de la région du Grand Toronto et d’Hamilton (RGTH), est fière d’abriter sur son territoire l’Aéroport international Pearson – l’aéroport national du Canada et un important générateur d’occasions de développement économique pour la région. Que ce soit directement, ou indirectement, toutes les routes et voies ferrées doivent mener vers l’aéroport. Je soutiens une vision qui réinvente l’Aéroport international Pearson de Toronto comme l’Union Station de l’ouest de la RGTH, qui permettra aux personnes de se rendre jusqu’à l’Aéroport, et de se déplacer à travers Mississauga et la RGTH. »
Bonnie Crombie, mairesse de la ville de Mississauga

« La vie des gens ne s’arrête pas à nos frontières avec les villes de Mississauga et de Brampton, et ce n’est pas le cas non plus pour nos défis et occasions économiques. Au moyen d’une correspondance du train léger sur rail (TLR) de SmartTrack à Eglinton Ouest, le centre des transports en commun à l’Aéroport offrira aux résidents de Toronto un accès efficace et aisé aux emplois de l’Airport Corporate Centre et de Mississauga et Brampton. Ce centre permettra de combler l’écart croissant entre la population et l’emploi de la région et la croissance des services de transports en commun. »
John Tory, maire de la ville de Toronto

« La GTAA et l’Aéroport international Pearson de Toronto jouent un rôle intégral dans le développement économique de Brampton et de l’ouest de la RGTH. Un centre de transport régional à l’Aéroport international Pearson permettrait à nos résidents et entreprises d’avoir un accès amélioré et plus rapide aux marchés régionaux et mondiaux. Un centre de transport en commun régional à l’aéroport offrirait également une connexion stratégique au Super couloir de l’innovation de Toronto-Brampton-Waterloo, et nous permettrait de garantir l’avantage concurrentiel nécessaire à la deuxième plus importante grappe des hautes technologies de l’Amérique du Nord. Les besoins en transport en commun dans l’ouest de la RGTH sont évidents et l’Aéroport international Pearson serait l’emplacement idéal pour une “Union Station West”. »
Linda Jeffrey, mairesse de la ville de Brampton

« De meilleurs services de transport en commun offerts dans les deux sens et de façon continue entre Toronto et la région de Waterloo sont extrêmement importants pour nos entreprises et résidents. Un investissement dans le centre de transport en commun régional de la GTAA situé à l’Aéroport international Pearson, combiné aux investissements dans le service ferroviaire et de train à grande vitesse régional du Réseau GO, aiderait à réduire l’engorgement sur les routes et serait un important moteur de la croissance économique du Canada. Cela permettrait aussi de reconnaître l’importance du Couloir de l’innovation de la région de Toronto et de Waterloo, et permettrait au Couloir de mieux rivaliser avec d’autres écosystèmes de l’innovation similaires à travers le monde. »
Berry Vrbanovic, maire de la ville de Kitchener

« La ville de Waterloo abrite certains des talents les plus novateurs et créatifs à l’échelle du pays. Il est d’une importance vitale, pour le plus grand bien de toute la RGTH, que nous disposions d’un réseau de transport en commun régional efficace qui relie les communautés et qui permet aux personnes de se déplacer plus rapidement et de façon plus efficace à travers cette vaste région afin de favoriser une économie solide à l’échelle provinciale et nationale. Les universités et les entreprises de cette région peuvent bien imaginer le jour où il sera possible d’utiliser le train à haute vitesse pour se déplacer de façon rapide et confortable jusqu’au futur centre de l’Aéroport international Pearson ou vers l’Union Station. Cela changera la donne sur le plan économique pour l’Ontario. »
Dave Jaworsky, maire de la ville de Waterloo

« Il ne s’agit pas simplement d’une possibilité d’assurer le déplacement des personnes en direction et en provenance de l’aéroport; c’est aussi une occasion de créer une foule d’avantages pour les gens qui vivent et travaillent dans la région du Grand Toronto et de Hamilton. Cela commence par une réduction de la congestion sur les routes aux alentours de l’aéroport, ce qui donnera lieu à des déplacements de personnes et de biens plus efficients. Le résultat final sera une région plus compétitive sur le plan économique, et une région mieux positionnée pour saisir les importantes opportunités de croissance que nous réserve l’avenir. »
Howard Eng, président et chef de la direction de l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto

À propos de l’Aéroport international Pearson de Toronto

L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) exploite l’Aéroport international Pearson de Toronto. Toronto Pearson entend devenir le meilleur aéroport au monde; l’amélioration de l’expérience passager, de la sécurité et de la sûreté est l’assise sur laquelle repose la réussite de nos partenaires, les entreprises de transport aérien. Fort de son trafic de plus de 44 millions de passagers en 2016, l’Aéroport international Pearson de Toronto occupe le premier rang des aéroports en importance au Canada et le deuxième rang de ceux en Amérique du Nord par son achalandage.

Bureau des médias de la GTAA :
416-776-3709 | media.relations@gtaa.com

Personne-ressource du bureau des médias du ministre Stephen Del Duca :
Andrea Ernesaks
416-327-6372 | andrea.ernesaks@ontario.ca

Personne-ressource des relations avec les médias du Bureau de la mairesse Bonnie Crombie :
Michael Genova
905-896-5069 | michael.genova@mississauga.ca

Personne-ressource des relations avec les médias du Bureau du maire John Tory :
Keerthana Kamalavasan
647-998-2615 | keerthana.kamalavasan@toronto.ca

Personne-ressource des relations avec les médias du Bureau de la mairesse Linda Jeffrey :
Jaskaran Singh Sandhu
905- 874-2000 x 47005 | jaskaran.sandhu@brampton.ca

Personne-ressource des relations avec les médias du Bureau du maire Berry Vrbanovic :
Paul Grivicic
519-741-2200 x7795 | paul.grivicic@kitchener.ca

Partagez cette page